* *

Texte à méditer :   Un peuple civilisé ne mange pas les cadavres. Il mange les hommes vivants.   Curzio Malaparte
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Le rôle de l'analogie en science

  "Il est souvent arrivé en physique de réaliser un progrès essentiel grâce à l'analogie rigoureuse qu'on établit entre des phénomènes qui, en apparence, n'ont aucun rapport entre eux. […] des idées créées et développées dans une branche de la science ont été ensuite appliquées avec succès dans une autre branche. Le développement de la conception mécanique et de la conception du champ offre beaucoup d'exemples de ce genre. Rapprocher des problèmes résolus de ceux qui ne le sont pas peut projeter une nouvelle lumière sur nos difficultés et nous suggérer de nouvelles idées. Il est facile de trouver une analogie superficielle qui, en réalité, n'exprime rien. Mais découvrir quelques traits essentiels communs, cachés sous des différences apparentes, former sur cette base une nouvelle théorie féconde, c'est véritablement créer. Le développement de la mécanique ondulatoire, créée par de Broglie et Schrödinger, il y a une quinzaine d'années, est un exemple typique de l'élaboration d'une théorie féconde au moyen d'une analogie profonde et heureuse."

 

Albert Einstein et Léopold Infeld, L’évolution des idées en physique, 1938, tr. fr. Maurice Solovine, Champs Flammarion, 1982, p. 253-254.


Retour au menu sur la science


Date de création : 12/12/2012 @ 18:35
Dernière modification : 12/12/2012 @ 18:35
Catégorie :
Page lue 2583 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^