* *

Texte à méditer :  Car quoi de plus excusable que la violence pour faire triompher la cause opprimée du droit ?  Alexis de Tocqueville
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
L'espace d'un point de vue juridique

  "Les législations des différentes cultures conduisent en fait à discerner quatre types d'espace selon le type social de contrôle exercé :
  1) Chez moi : Le lieu sur lequel j'exerce mon emprise, c'est le lieu privé par excellence.

  2) Chez les autres : Espace assimilable au précédent mais qui s'en distingue par le fait qu'il n'est pas le mien et que j'y suis nécessairement sous l'emprise de quelqu'un d'autre  dont je reconnais implicitement la domination.
  3) Lieux publics : Ces lieux n'appartiennent à personne mais ils appartiennent à tous, ils sont propriété de la puissance publique, émanation du social matérialisé par l'agent de police régnant dans la rue, sur la place, ou sur les routes. En tout lieu, je suis soit « chez moi », soit « chez les autres », soit chez « l'agent de police » : il y a toujours un titulaire de l'espace.
  4) L'espace illimité : C'est le lieu où il n'y a personne, le no man's land, le désert. Ces lieux n'appartiennent à personne et l'État n'y exerce pas son emprise. En l'absence de routes et de représentants du pouvoir, l'état y devient mythe concentré et lointain ne s'étendant guère au-delà des confins des zones habitées, où il reprend existence avec le macadam, l'éclairage, l'irrigation et la puissance publique. Ce dernier type d'espace fut le lieu de naissance d'un grand nombre de civilisations : l'être biologique a formé son humanité dans de tels espaces. Cette notion d'espace devient très perceptible dans beaucoup de civilisations musulmanes ou dans les civilisations implantées dans les espaces illimités. La possession par certains pays de réserves d'espace s'inscrit dans la psychologie et les institutions de ces pays, leur donnant un certain type de dynamisme spécifique (Brésil)."

 

Abraham Moles et Élisabeth Rohmer, Psychosociologie de l'espace, L'Harmattan, 1998, p. 46-47.

 

Retour au menu sur l'espace


Date de création : 10/01/2014 @ 16:22
Dernière modification : 10/01/2014 @ 16:22
Catégorie :
Page lue 2468 fois

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^