* *

Texte à méditer :  Deviens ce que tu es.
  
Pindare
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La notion d'espace vital

  "En essayant de caractériser l'espace vital psychologique et les événements qui s'y produisent, on trouve encore et encore des relations d'un caractère spatial spécifique.
  Cela est particulièrement vrai de l'idée fondamentale de l'espace vital, laquelle implique une personne « dans » un environnement [surrounding field]. Cela est vrai de la même manière de la relation entre les parties de l'environnement [environment].

  La représentation de l'espace vital doit indiquer la « position » des personnes et des objets dans certaines « régions ». Elle doit prendre en compte les déplacements de nature quasi-physique, quasi-sociale et quasi-conceptuelle ; les relations de voisinage entre régions ; les frontières ; les approches et les retraits ; l'expansion et la contraction ; et enfin les mouvements et les forces dans certaines directions. Quel que ce «soit » l'espace vital, quels que « soient » les faits psychologiques en son sein, et quelles que « soient » les régions que comportent à la fois personne et l'environnement, l'une des relations certainement les plus importantes entre les parties de l'espace vital est qu'elles existent côte à côte. Le caractère spatial de ces relations est encore renforcé par le fait que nous avons affaire à des éléments multiples qui coexistent."


Kurt Lewin, Principes de psychologie topologique, 1936, chapitre VI , tr . fr. P.-J. Haution, Read Books, 2013, p. 86-87.

 

  "In attempting to characterize the psychological life space and events that occur in it one finds again and again relationships of a specific spacial character.
  This is especially true of the fundamental conception of the life space which implies a person “in” a surrounding field. It is true in the same way of the relationship between the parts of the environment.

  The representation of the life space has to indicate the “position” of persons and objects in certain "regions." It has to take into account locomotions of a quasi-physical, quasi-social, and quasi-conceptual nature ; neighborhood relationships of regions ; boundaries ; approaches and withdrawals ; expansion and contraction ; and finally movements and forces in certain directions. Whatever the life space “is”, whatever the psychological facts within it “are”, and whatever the regions “are” of which both person and environment consist, certainly, one of the most important relations between the parts of the life space is that they exist side by side. The spacial character of these relationships is further strengthened by the fact that we have to deal with a coexisting manifold."

 

Kurt Lewin, Principles of topological psychology, 1936, Chapter VI, tr. Fritz Heider, 2013, Read Books, pp. 86-87.

 

Retour au menu sur l'espace


Date de création : 15/02/2014 @ 13:29
Dernière modification : 15/02/2014 @ 13:29
Catégorie :
Page lue 3464 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^