* *

Texte à méditer :   Là où se lève l'aube du bien, des enfants et des vieillards périssent, le sang coule.   Vassili Grossman
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
L'interprétation des textes sacrés

  "Nous affirmons catégoriquement que partout où il y a contradiction […] cet énoncé est susceptible d'être interprété suivant des règles d'interprétation de la langue arabe. C'est là une proposition dont nul musulman ne doute et qui ne suscite point d'hésitation chez le croyant. Mais combien encore s'accroît la certitude qu'elle est vraie chez celui qui s'est attaché à cette idée et l'a expérimentée, et s'est personnellement fixé pour dessein d'opérer la conciliation de la connaissance rationnelle et de la connaissance transmise !
  Nous disons même plus : il n'est point d'énoncé de la Révélation dont le sens obvie soit en contradiction avec les résultats de la démonstration, sans qu'on puisse trouver, en procédant à l'examen inductif de la totalité des énoncés particuliers du Texte révélé, d'autre énoncé dont le sens obvie confirme l'interprétation, ou est proche de la confirmer. C'est pourquoi il y a consensus chez les Musulmans pour considérer que les énoncés littéraux de la Révélation n'ont pas tous à être pris dans leur sens obvie, ni tous à être étendus au-delà du sens obvie par l'interprétation; et divergence quant à savoir ce qui est à interpréter et ce qui est ne l'est pas. […]

  La raison pour laquelle la Révélation comporte des énoncés de sens obvie et d'autres de sens lointain est que les hommes se distinguent par leurs dispositions innées, et diffèrent quant au fond mental qui détermine en eux l'assentiment. Et s'il y trouve des énoncés contradictoires pris dans leur sens obvie, c'est afin de signaler aux « hommes d'une science profonde » qu'il y a lieu d'interpréter, afin de les concilier."


Averroès, Discours décisif, 1179, § 21-23, tr. fr. Marc Geoffroy, GF, 1996, p. 121-123.

 

Retour au menu sur l'interprétation

 

Retour au menu sur la religion


Date de création : 26/02/2014 @ 17:53
Dernière modification : 26/02/2014 @ 17:53
Catégorie :
Page lue 2368 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^