* *

Texte à méditer :  Je suis homme, et rien de ce qui est humain ne m'est étranger.   Terence
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
L'objectivité des valeurs

  "[…] le caractère contraignant des jugements de valeur et des sentiments moraux provient de ce qu'ils se fondent sur des raisons qu'on peut qualifier de « transsubjectives ». Le fait qu'on exprime normalement un jugement de valeur sous une forme impersonnelle (« c'est bien ») plutôt que personnelle (« je crois que cela est bien ») témoigne du fait qu'on ne peut se persuader de sa validité que si on le perçoit comme fondé sur des raisons dont un individu quelconque devrait normalement reconnaître la solidité. Lorsqu'on est persuadé par exemple que tel comportement est moralement louable, on ne saurait admettre – c'est là une donnée « phénoménologique » élémentaire – qu'il puisse s'agir d'une simple impression ou d'un sentiment qui reposerait sur des raisons purement personnelles. On veut au contraire qu'un tel jugement soit fondé et que sa validité soit potentiellement reconnaissable par tous.
  En d'autres termes, les jugements moraux et la plupart des jugements de valeur (à l'exception de ceux qui, tels les goûts gastronomiques, reflètent des idiosyncrasies personnelles) ont vocation à pouvoir être publiquement défendus par des argumentaires acceptables."

 

Raymond Boudon, Le juste et le vrai. Études sur l'objectivité des valeurs et de la connaissance, 1995, Chapitre 5, Hachette Littératures, coll. Pluriel, 2009, p. 212.



  "[…] on peut parler sans excès de l'objectivité des valeurs. Elles sont en général publiques, fondées sur des raisons. Oui, le prêt sans intérêt est objectivement une bonne chose dans le cadre de la famille moderne ou dans celui des sociétés traditionnelles. Oui, les réactions négatives des employées de Mills[1] sont fondées sur des raisons objectives. Oui, l'assurance-vie est choquante dans une société traditionnelle.
  Toutes proportions gardées, l'objectivité des valeurs est du même ordre que celle des vérités démonstratives. Elles sont également publiques et elles sont les unes et les autres acceptées à partir du moment où elles apparaissent comme fondées sur des systèmes de raisons robustes.

  Sans doute leur objectivité est-elle contextuelle. Ce qui est bon ici ne l'est pas forcément là. Il est bon ici, mais non là, d'adopter la règle de l'unanimité dans la détermination de décisions collectives. Mais une compréhension transcontextuelle des valeurs n'est possible que parce que l'observateur qui appartient au contexte X peut comprendre les raisons pour lesquelles, en Y, les mêmes principes universels aboutissent à des conclusions différentes. C'est le même principe de la recherche de la légitimité des décisions collectives qui fait qu'on adopte ici la règle de l'unanimité et là celle de la majorité simple. L'assurance-vie est considérée comme choquante ici et comme acceptable là, bien que, ici comme là, on considère comme illégitime d'attribuer un prix à la vie."

 

Raymond Boudon, Le juste et le vrai. Études sur l'objectivité des valeurs et de la connaissance, 1995, Chapitre 6 : "L'explication cognitiviste des valeurs", Hachette Littératures, coll. Pluriel, 2009, p. 289-290.


[1] Boudon fait ici référence au travail effectué par le sociologue américain C. W. Mills, qui dans son livre White collar, analyse le comportement d'employées de bureau travaillant dans une entreprise taylorisée face aux différences de traitement.

 

Retour au menu sur la morale

 

Retour au menu sur la vérité

 


Date de création : 24/10/2014 @ 08:42
Dernière modification : 24/11/2014 @ 14:11
Catégorie :
Page lue 4737 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^