* *

Texte à méditer :   Les hommes normaux ne savent pas que tout est possible.   David Rousset
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Classes préparatoires - ECE2. La parole

Une bibliographie sur le langage et la parole est disponible ici.

 

I. Qu'est-ce que la parole ?

 

- Qu'est-ce que parler ?
 

1. La parole, une spécificité humaine ?

 

- En quoi peut-on dire que parler est le propre de l'homme ?
- "Il ne lui manque que la parole."

- Que veut-on dire lorsqu'on dit d'un animal qu'il ne lui manque que la parole ?
- Doit-on dire des animaux qu'il ne leur manque que la parole ?
- Si les animaux pouvaient parler.
- "L'homme, seul de tous les animaux, possède la parole."

 

 

a. Qu'est-ce que le langage ?
 

- Parole et langage
 

b. La parole est-elle innée ou acquise ?

 

c. Les fonctions de la parole

 

- Pourquoi parler ?
- Pourquoi parle-t-on ?
- À quoi sert de parler ?
- Parle-t-on seulement pour être compris ?

 

d. La dimension esthétique de la parole ; la parole poétique

 

- Que sont de belles paroles ?
 

3. L'apprentissage de la parole

 

- Qu'apprend-on quand on apprend à parler ?
- Apprendre à parler.
- L'apprentissage de la parole

 

2. Langage, langue, parole

 

- Parole et langage
- Qu'est-ce qu'une langue artificielle ?
- La parole vivante
- Langue morte, parole vivante.
- Qu'est-ce que "parler le même langage" ?

 

a. La langue (ou le langage) comme système
 

3. Les types de parole

 

- La parole judiciaire
- La parole de l'expert
- La parole publique

- Use-t-on de la parole différemment en mathématique, en philosophie et en art ?

 

a. La parole de Dieu
 

4. La parole et ce qui n'est pas elle

 

- Paroles et musique

 

a. Parole et écriture

 

- L'écriture et la parole
- Dire, écrire
- La parole écrite

- A-t-on raison d'estimer que l'écriture a plus de valeur que la parole ?
- La lettre écrite tue-t-elle la parole vivante ?
- L'écriture a-t-elle plus de valeur que la parole ?
- Les paroles s'envolent, les écrits restent.
- La parole peut-elle être écrite ?
- La parole peut-elle s'écrire ?
- Un bon croquis vaut-il mieux qu'un long discours ?

 

b. Parole, voix et silence

 

- La parole intérieure
- Dans quelle mesure peut-on parler de "parole intérieure" ?
- Le silence ne dit-il rien ?
- Le silence a-t-il un sens ?
- Le silence signifie-t-il toujours l'échec de la parole ?
- La parole et d'argent mais le silence est d'or.

- Le silence est d'or.
- Faire silence
- Se taire
- "Sur ce dont on ne peut parler, il faut se taire."

 

II. De l'expression à la communication : la signification de la parole

 

- Peut-on parler pour ne rien dire ?
-
Parler pour ne rien dire
- Une parole peut-elle être sans objet ?
- Pourquoi des paroles creuses ?
- Vivre ne va pas sans dire
- Le non-dit
- Les mots pour le dire...

- Que signifie l'expression "les mots me manquent pour le dire" ?
- Les mots pour le dire...
- Qu'est-ce que parler à-propos ?

 

1. Signe et signification

 

- Ce que je dis a-t-il toujours une signification ?
- Parler, n'est-ce que signifier ?

 

 

a. Le signe linguistique

 

b. Énoncés doués de sens et énoncés dénués de sens

 

- Ce que je dis a-t-il toujours une signification ?

c. Le dit et le signifié (le locutoire et l'illocutoire)
 

- Dire et signifier
- Dire et vouloir dire
- Dire et exprimer

- Dit-on jamais ce que l'on veut dire ?

 


2. Parler et penser

 

- Pensée et parole
- Penser et parler
- La parole est-elle nécessaire à la pensée ?
- La parole n'est-elle que le signe de la pensée ?

- Suffit-il d'apprendre à bien parler pour bien penser ?
- Parle-t-on comme on pense ou pense-t-on comme on parle ?
- En quel sens peut-on dire que nos paroles dépassent notre pensée ?
- "C'est dans le nom que nous pensons."

 

a. La conception classique de la parole comme expression de la pensée

 

b. La pensée, parole intérieure ?

 

- Penser, est-ce se parler à soi-même ?
- La parole intérieure
- Dans quelle mesure peut-on parler de "parole intérieure" ?

 

c. Parole et pensée d'un point de vue génétique

 

- La pensée précède-t-elle la parole ?
- Faut-il parler pour penser ?

 

d. Parole et conceptualisation ; mots et concepts

 

3. Parole et réalité

 

- Parler permet-il de mieux comprendre le monde ?
- Parler, n'est-ce que désigner ?

- Les mots peuvent-ils rendre compte de la nature des choses ?
- Les mots nous éloignent-ils des choses ?

- L'invention de la parole nous éloigne-t-elle des choses ?

 

a. Peut-on parler de ce qui n'est pas ?


- Peut-on parler de ce qui n'existe pas ?
 

b. Les mots réfèrent aux choses

 

c. La langue n'est-elle que le reflet de la réalité ?

 

d. L'hypothèse de Sapir-Whorf
 

e. Quand les mots remplacent les choses
 

f. Parole et vérité


- Qu'est-ce qu'une parole vraie ?
- La parole vraie
- La parole permet-elle d'atteindre la vérité ?
- Peut-on faire confiance à la parole pour atteindre la vérité ?
- Est-il dans la nature de la parole d'être à la fois véridique et mensongère ?
- Toute vérité est-elle bonne à dire ?

 

La recherche de la vérité dans le dialogue : la méthode socratique
 

4. Parler pour exprimer des sentiments


- Pourquoi est-il difficile d’exprimer ses sentiments ?
- Que gagnent les sentiments à être dits ?

 

5. La parole comme affirmation de soi et expression d'une individualité, d'une subjectivité

 

a. La parole, expression de soi

 

- Prendre la parole
- La peur de prendre la parole

- En quel sens peut-on dire que nos paroles nous trahissent ?
- Trahi par ses paroles
- Peut-on parler sans se trahir ?
- Peut-on parler sans trahir ?
- L'aveu

 

b. Donner sa parole, la parole comme engagement

 

- La parole nous engage-t-elle ?
- Donner sa parole
- En "donnant" sa parole, perd-on quelque chose ?
- Qu'est-ce que je donne quand je donne ma parole ?
- Parler, n’est-ce pas toujours en un sens donner sa parole ?
- Tenir parole
- Qu'est-ce qu’un homme de parole ?

 

6. La parole comme outil de communication ; le problème de la compréhension

 

- La parole est-elle essentielle pour communiquer avec autrui ?
- Se parler et s'entendre
- Donner la parole

- Prendre la parole
- Peut-on parler tout seul ?
- Se parler à soi-même

- La parole est-elle ce qui rapproche ou ce qui sépare les hommes ?
- La parole contribue-t-elle à unir ou à diviser ?

 

a. Énoncés doués de sens et énoncés dénués de sens

 

- Une parole peut-elle être dénuée de sens ?
- Ce que je dis a-t-il toujours une signification ?
 

b. La communication dans le dialogue


- Qu'est-ce que dialoguer ?
- La parole est-elle le meilleur moyen d'échanger des idées ?

 

c. Le dit et le signifié


- Dire et signifier
- Dire et vouloir dire

- Dit-on jamais ce que l'on veut dire ?

 

d. Signification et contexte
 

e. Les querelles de mots

 

- Toute querelle de mots est-elle futile ?
- Est-il raisonnable de se quereller pour des mots ?

 

f. Bien parler pour se faire comprendre

 

g. La différence des langues

 

- Faut-il déplorer le multilinguisme ?
- Le fait de parler la même langue institue-t-il entre les hommes des liens privilégiés ?
- Une langue bien faite mettrait-elle fin à toute discussion ?
- La pluralité des langues empêche-t-elle le dialogue ?
- Traduire, c'est trahir.

 

h. Une langue universelle et/ou parfaite est-elle possible ?
 

- Peut-on légitimement instituer une langue universelle ?
- Est-il possible et souhaitable de créer une langue universelle ?

- Serait-il souhaitable que l'humanité parle une seule langue ?


i. Le problème de la traduction

 

- Toute parole peut-elle être traduite ?
- Peut-on tout traduire ?
- "Traduire, c'est trahir."

 

7. Ce que parler présuppose ; les "lois de la parole"

 

- L'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ?
- Y a-t-il une éthique de la parole ?
- Qu'est-ce parler à-propos ?
- Pouvons-nous vraiment dire n'importe quoi n'importe comment ?

 

a. La maîtrise de la parole

 

- Peut-on ne pas être maître de ses paroles ?
- Sommes-nous maîtres de nos paroles ?
- Peut-on ne pas être maître de ses paroles ?

- En quel sens peut-on dire que nos paroles dépassent notre pensée ?

 

b. Les mauvais usages de la parole

 

8. Les limites de la parole

 

- La parole peut-elle tout dire ?
- Peut-on tout dire ?

- Faut-il tout dire ?
- Peut-on dire le singulier ?
- Peut-on parler de ce qui n'existe pas ?

- Dit-on jamais ce que l'on veut dire ?
- "Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours."
- "Sur ce dont on ne peut parler, il faut se taire."

 

a. La question des limites et imperfections du langage

 

III. La dimension sociale et culturelle de la parole

 

- La parole est-elle ce qui rapproche ou ce qui sépare les hommes ?
- La parole rapproche-t-elle les hommes ?
- La parole contribue-t-elle à unir ou à diviser ?
- Qu'est-ce qu'une parole solitaire ?

 

1. La parole comme fait social

 

a. La langue comme produit social

 

b. Le dialogue comme interaction sociale

 

2. Parler pour vivre ensemble

 

- La parole rapproche-t-elle les hommes ?
- La parole est-elle ce qui rapproche ou ce qui sépare les hommes ?
- La parole contribue-t-elle à unir ou à diviser ?

 

a. La parole comme remède à la violence
 

- La parole suffit-elle à faire échec à la violence ?
- Recourir à la parole, est-ce renoncer à la violence ?
- Parler, est-ce en finir avec la violence ?

3. Parole et espace social

 

a. La détermination sociale de la parole / du discours

 

b. La parole reflet social

 

- Qu'est-ce que "parler le même langage" ?

 

4. Dimension éthique/morale de la parole

 

- Y a-t-il une éthique de la parole ?
- La parole tabou
- Le politiquement correct

- La parole nous engage-t-elle ?
- Donner sa parole
- En "donnant" sa parole, perd-on quelque chose ?
- Qu'est-ce que je donne quand je donne ma parole ?
- Parler, n’est-ce pas toujours en un sens donner sa parole ?
- Tenir parole
- Qu'est-ce qu’un homme de parole ?

 

a. La parole mensongère


- Est-il dans la nature de la parole d'être à la fois véridique et mensongère ?
- Toute vérité est-elle bonne à dire ?
- Peut-on avoir de bonnes raisons de ne pas dire la vérité ?
- Dire la vérité : en quel sens et pour qui est-ce un devoir ?
- A-t-on le droit de se taire quand on connaît la vérité ?

- Le mensonge n'est-il qu'une parole pervertie ?

 

b. Le bavardage

 

- "Moins on pense, plus on parle."
- Peut-on trop parler ?
- Peut-on parler pour ne rien dire ?
-
Parler pour ne rien dire

 

c. Parole et liberté



- La parole me rend-elle libre ?
- La parole peut-elle être libératrice ?
- La parole est-elle libératrice ?
- Qu'est-ce qu'une parole libre ?
- La parole libérée

- Libérer la parole
- La liberté de parole
- Parler librement

 

 

5. Les évolutions sociales de la parole

 

IV. Les pouvoirs de la parole

 

- En quel sens peut-on dire que la parole est un pouvoir ?
- La parole est-elle un pouvoir ?
- Peut-on faire du mal avec des paroles ?

 

1. Le pouvoir démiurgique de la parole ; parler pour créer puis contrôler le réel

 

- Parler peut-il être créateur ?
 

a. La parole poétique

 

- Qu'est-ce qui rend une parole poétique ?

 

b. La parole magico-religieuse

 

- Qu'est-ce qu'une parole magique ?
 

c. La parole de Dieu


2. Parler et agir

 

- Les paroles et les actes
- Les actes s'opposent-ils aux paroles ?
- On oppose souvent les actes aux paroles : est-ce légitime ?

- On oppose souvent les actes et les paroles. Cette opposition vous paraît-elle pertinente ?
- Les paroles engagent-elles tout autant que les actes ?
- Parler, est-ce le contraire d'agir ?
- Parler, est-ce ne pas agir ?
- Parler, est-ce agir ?

- La parole et l'action.
- Le geste et la parole
- Le mot et le geste
- Que gagne l'action à être dite ?
- Dire et faire
- Que sont de belles paroles ?
- Parler d'amour, est-ce aimer ?

 

3. Parole et violence

 

- La parole suffit-elle à faire échec à la violence ?
- Recourir à la parole, est-ce renoncer à la violence ?
- La violence de la parole

- Qu'est-ce qu'une parole violente ?
- La parole est-elle un instrument de domination ?

 

4. Le pouvoir de la parole ; le pouvoir des mots

 

- Dans quel sens peut-on "boire des paroles" ?
- Faire de la parole une force
- À quoi tient le pouvoir des mots ?

- Le pouvoir des mots.
- La parole est-elle un instrument de domination ?

 

a. Parler pour persuader/convaincre

 

b. Le pouvoir thérapeutique de la parole ; l'exemple de la cure analytique

 

- Peut-on guérir avec des mots ?
- La parole peut-elle faire du bien ?

 

5. La parole du pouvoir. Parole et politique

 

- La parole est-elle un instrument de domination ?
- Le discours politique

 

 

a. Écriture et pouvoir politique
 

b. La parole totalitaire
 

6. L'impuissance de la parole

 

- Faire de la parole une force
- "Sur ce dont on ne peut parler, il faut se taire."

 

a. La question des limites et imperfections du langage

 

- Peut-on tout dire ?

 


Date de création : 23/06/2016 @ 11:43
Dernière modification : 25/04/2017 @ 12:50
Catégorie : Classes préparatoires
Page lue 6705 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^