* *

Texte à méditer :  Time is money.
  
Benjamin Franklin
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La justice

- Un monde sans justice est-il humain ?


I. Qu'est-ce que la justice ? Qu'est-ce qui est juste ?
 

- La justice ne peut-elle être définie que comme un idéal ?

 

1. La justice

- Qu'est-ce qui permet d'affirmer qu'une loi est juste ?
- Est-ce la loi qui définit ce qui est juste ?
- Comment décider qu'un acte est juste ?

- À quelles conditions une autorité est-elle juste ?
- À chacun autant. A chacun selon son travail. A chacun selon ses besoins. A chacun selon ses mérites. L'une de ces maximes définit-elle mieux que les autres l'idéal de la justice ?

- La balance est-elle le symbole adéquat de la justice ?
- Les décisions prises à la majorité des voix sont-elles nécessairement justes ?
- Avoir le droit pour soi, est-ce être juste ?
- A-t-on rendu justice quand on a eu recours à son intime conviction ?
- Un acte de justice ne risque-t-il pas d'être un acte de vengeance ?
- Est-il juste de combattre la violence par la violence ?

- Y a-t-il une opposition absolue entre la justice et l'injustice ?
- En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?

- La recherche de la justice doit-elle se contenter de satisfaire le sentiment du juste et de l'injuste ?

a. La justice distributive
 

b. La justice corrective


2. La justice comme vertu


- Qu'est-ce qu'un homme juste ?
 

3. L'injustice

- Qu'est-ce qu'une injustice ?
- Ressentir l'injustice l'apprend-il ce qui est juste ?
- Comment pouvons-nous juger d'une injustice ?
- La véritable source de l'injustice est-elle dans l'injuste répartition des richesses ou dans l'usage injuste que beaucoup de riches en font ?
- Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?
- L'inégale puissance de travail des hommes est-elle source d'injustice ?
- Tout pouvoir est-il nécessairement injuste ?
- Peut-on dire de la nature qu'elle est injuste ?


4. La justice formelle
 

- La loi doit-elle s'appliquer à tous de la même manière ?
- Être juste, est-ce se comporter de la même manière avec tout le monde ?
- La loi n'est-elle juste que lorsqu'elle est justement appliquée ?


5. Justice et égalité
 

- Y a-t-il de justes inégalités ?
- Toute inégalité est-elle une injustice ?
- Justice et inégalité sont-elles incompatibles ?
- Le principe d'égalité exige-t-il d'abolir toutes les différences existant entre les hommes ?

- À quel type d'égalité renvoie l'exigence de justice ?
- Le critère d'une société juste est-il l'égalité ?
- Les inégalité entre les hommes sont-elles nécessairement injustes ?
 

a. Egalité formelle et égalité réelle

 

- L'égalité des droits a-t-elle pour condition l'égalité économique ?
- Est-ce l'égalité des droits qui assure l'égalité des hommes ?

 

b. L'égalité entre les hommes et le femmes

 

 

- La notion de justice est-elle relative ?
- La justice dépend-elle des coutumes des différents pays ?

- La diversité des cultures empêche-t-elle les hommes de s'accorder sur ce qui est juste ?

- Si le droit est relatif aux temps et aux lieux, faut-il renoncer à l'idée d'une justice universelle ?


II. L'origine de la justice. Ce qui fonde la justice
 

- À qui appartient-il de décider du juste et de l'injuste ?
- Longtemps, dans la réflexion sur la justice a prévalu le principe : « toute autorité vient de Dieu ». Peut-on se satisfaire d'une telle assertion ?
- Le juste et l'injuste ne sont-ils que des conventions ?
- Le sentiment de la justice est-il naturel ?

 

1. Justice et sagesse

 

2. Justice et droit

 

a. Il faut distinguer la justice et le droit

b. Le légal et le légitime

 

3. La justice : naturelle ou conventionnelle ?


- Le juste et l'injuste ne sont-ils que des conventions ?
- La justice n'est-elle que pure convention ?
- Le sentiment de la justice est-il naturel ?

 

III. Ce qui permet ou empêche la justice
 

- La justice est-elle compatible avec l'efficacité ?
- Peut-on concevoir une justice heureuse ?
- Pourquoi la justice a-t-elle besoin d'institutions ?
- La justice sociale passe-t-elle essentiellement par la régulation des échanges économiques ?
- La violence peut-elle être un remède à l'injustice ?

 
- Est-ce la loi qui définit ce qui est juste ?
- Des lois justes suffisent-elles à assurer la justice ?
- Appliquer des lois justes suffit-il pour assurer la justice ?
- Suffit-il, pour être juste, d'obéir aux lois et aux coutumes de son pays ?
- Suffit-il de respecter le droit pour que règne la justice ?
- Suffit-il de respecter la loi pour assurer la justice ?
- La loi est-elle suffisante pour garantir la justice ?
- Suffit-il pour être juste de suivre les lois de la cité ?
- Suffit-il d'obéir aux lois pour être juste ?
- Pour être juste, suffit-il d'obéir aux lois ?
- Obéir à la loi, est-ce nécessairement être juste ?
- Peut-on vouloir la justice au mépris du droit ?
- Peut-on enfreindre la loi au nom de la justice ?
 

IV. Pourquoi (pratiquer) la justice ?

- Pourquoi faut-il être juste ?

1. Par intérêt (l'utilité de la justice)

- Ne sommes-nous justes que par intérêt ?
- Pour quelle raison préférer le juste à l'utile ?
- Est-ce par devoir ou par intérêt qu'il faut être juste ?

 

a. Justice et bonheur

- Peut-on être heureux dans un monde injuste ?


2. Pour ne pas subir l'injustice
 

- L'homme ne doit-il pratiquer et défendre la justice que dans la seule crainte de subir les conséquences de l'injustice ?
- Que signifie refuser l'injustice ?
- Le besoin de justice n'exprime-t-il que la jalousie des déshérités ?


3. Pour faire régner l'ordre


- La justice ne vise-t-elle que la paix sociale ?
- Une société est-elle d'autant plus juste que l'ordre y règne ?
- La justice a-t-elle pour but de venger la société et de la protéger du criminel ?
- Faut-il préférer une injustice à un désordre ?
- La paix peut-elle s'accommoder de l'injustice ?

4. Pour avoir bonne conscience


5. Justice et liberté

- L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?
- Peut-on concilier les exigences de la justice et celles de la liberté ?

 

 

- La loi n'est-elle juste que lorsqu'elle est justement appliquée ?
- Appliquer des lois justes suffit-il pour assurer la justice ?
- La loi doit-elle s'appliquer à tous de la même manière ?
- La loi pourrait-elle se passer des juges ?
- A-t-on rendu justice quand on a eu recours à son intime conviction ?


VI. La dimension politique de la justice


 

- Est-il sensé d'exiger la justice en politique ?

 

- La hiérarchie est-elle indispensable à l'organisation de la société ?
- Peut-on justifier une inégalité sociale ?
- Le critère d'une société juste est-il l'égalité ?
- Une société juste est-ce une société sans conflit ?

- La justice sociale passe-t-elle essentiellement par la régulation des échanges économiques ?
 

a. Impôts et justice

 
 
 
 

 

- Peut-on concevoir la justice sans l'Etat ?
- L'Etat a-t-il pour but de maintenir l'ordre ou d'établir la justice ?
- Le rôle de l'Etat est-il de faire régner la justice ?

- La justice ne relève-t-elle que de l'Etat ?
 

- Les relations entre les Etats peuvent-elles être autre chose que l'expression de rapports de force ?

 

a. La notion de guerre juste

 

 

Retour au programme des séries générales


Date de création : 10/06/2006 @ 13:57
Dernière modification : 18/03/2018 @ 10:56
Catégorie :
Page lue 9877 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^