* *

Texte à méditer :  Aucune philosophie n'a jamais pu mettre fin à la philosophie et pourtant c'est là le voeu secret de toute philosophie.   Gusdorf
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La politique
N'oubliez pas de cliquer sur les liens des différentes problématiques, afin d'accéder à un choix de textes relatifs à cette problématique particulière.


- Y a-t-il un sens à affirmer que tout est politique ?
- La politique est-elle l'affaire de tous ?
- L'engagement politique est-il compatible avec la recherche philosophique ?
- Peut-on se passer d'une Constitution ?

 


- En quel sens peut-on dire que l'homme est un « animal politique » ?
 

1. L'apparition de la polis/politique en Grèce
 

2. La communauté politique


- Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?
 

3. L'idée de nation
 

II. Quelle est la fin de la politique ?


- L'action politique peut-elle être autre chose que la recherche du moindre mal ?
- La politique peut-elle viser à autre chose qu'à l'efficacité ?
- Un peuple qui ne veut que le maintien de l'ordre n'est-il pas déjà esclave de son bien-être ?
- Quelle est la mesure de l'efficacité politique ?
- La liberté politique se réduit-elle au pouvoir de vivre tranquillement ?
- Rendre les hommes meilleurs, est-ce le but de la politique ?
 

1. Le bien commun/l'intérêt général
 

- Pour gouverner, faut-il nécessairement sacrifier les intérêts particuliers ?


2. La concorde
 

3. Le bonheur

- Le bonheur est-il le but de la politique ?
- Le bonheur dépend-il du régime politique sous lequel on vit ?
- L'État doit-il viser le bonheur des individus ?

 

4. La liberté
 

- La liberté politique se réduit-elle au pouvoir de vivre tranquillement ?

III. Le pouvoir politique
 

- L'opinion peut-elle être le guide du pouvoir politique ?
- Le pouvoir politique peut-il échapper à l'arbitraire ?
- Le pouvoir politique est-il nécessairement violent ?


1. La notion de pouvoir
 

- Qu'est-ce qu'un pouvoir légitime ?
- Le pouvoir repose-t-il sur la contrainte ou sur le consentement ?

 

2. Qui détient/doit détenir le pouvoir politique ?


- En quoi le pouvoir du peuple serait-il légitime ?

 

a. Le pouvoir de la majorité

 

- Que vaut, en politique, la règle de la majorité ?

 

- Peut-on concevoir un pouvoir juste ?

 
5. L'organisation du pouvoir politique
 

- Tous les problèmes politiques sont-ils des problèmes d'organisation ?
 

a. La question du meilleur régime
 

- Le bonheur dépend-il du régime politique sous lequel on vit ?
 

- La monarchie
 

- L'aristocratie

 

b. La distinction / séparation des pouvoirs en politique
 

- Le pouvoir législatif
 

c. Le pouvoir tyrannique
 

6. L'origine du pouvoir politique
 

7. Pouvoir et normes

 

IV. L'action politique

1. La politique : art ou science ?


- La politique est-elle une science ou un art ?
- La politique est-elle une technique ?
- La compétence technique peut-elle fonder l'autorité politique ?
- Qu'est-ce que la compétence en matière politique ?
- La science et la technique peuvent-elles aider à résoudre les problèmes politiques ?
- La politique est-elle une science ?
- Faut-il souhaiter que la politique soit une science ?
- La politique n'est-elle que l'art de capter à son profit les passions des autres ?
- Les sciences politiques nous dispensent-elles de la réflexion politique ?

 

a. Les difficultés/contradictions de l'action politique

 

b. La guerre : science ou art ?

2. Légitimité de l'action politique

a. Qu'est-ce qui doit guider l'action politique ?
 

- L'opinion peut-elle être le guide du pouvoir politique ?
- L'action politique doit-elle être guidée par la connaissance de l'histoire ?
- Que vaut, en politique, la règle de la majorité ?
- L'action politique s'exerce-t-elle sur les choses ou sur les esprits ?
- Les utopies sont-elles inutiles ?
- Pour gouverner, faut-il nécessairement sacrifier les intérêts particuliers ?


b. La responsabilité politique

- La responsabilité politique n'est-elle réservée qu'à ceux qui gouvernent ?
- La politique est-elle l'affaire de tous ?

c. Politique et morale, justice

- Peut-on refuser d'obéir à la loi politique par respect pour la loi morale ?
- Quels rapports la politique entretient-elle avec la morale ?
- Le politique est-il en droit de faire abstraction de la morale ?
- Peut-on agir moralement sans s'intéresser à la politique ?
- Est-il sensé d'exiger la justice en politique ?
- Toute politique n'est-elle qu'une lutte pour le pouvoir ?
 

e. Politique et violence ; politique et non-violence

- Le pouvoir politique est-il nécessairement violent ?
- L'ordre politique exclut-il la violence ?
- La violence peut-elle, comme beaucoup le croient, être considérée comme le fondement de tout ordre social ?
- La violence exercée au nom de l'Etat est-elle fondamentalement différente de toutes les autres formes de violence ?
- Le pouvoir le plus violent ne serait-il pas celui de la non-violence ?
- La violence peut-elle être un remède à l'injustice ?
- Le droit a-t-il pour fin d'abolir la violence ?
- Une violence légale est-elle une violence ?
- Les sanctions de la loi sont-elles une violence comme une autre ?
- Est-il juste de combattre la violence par la violence ?
- Les passions sont-elles à l'origine des désordres politiques ?

- La notion de violence

- La force et la violence ont-ils même origine et même but ?
- Où commence, où finit la violence ?
- Le discours peut-il abolir la violence ?
- Justifier la violence par un discours, est-ce nécessairement se contredire ?
- Peut-on dire que la pire violence est celle des mots ?
- En quel sens un contemporain a-t-il pu dire : « La violence n'est pas la solution d'un problème. Elle est elle-même un problème. » ?
- La violence est-elle toujours destructrice ?
- La raison est-elle génératrice de violence ?

- Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

f. La notion de révolution politique


- Quand peut-on parler de révolution
- Faut-il préférer la révolte à la résignation ?
- Peut-on admettre l'idée d'un droit à la révolte ?
- La révolte peut-elle se réclamer de la justice ?


- La propagande politique est-elle un obstacle à l'exercice de la démocratie ?
 

h. Mensonge et politique
 

3. Spécificité de l'action politique
 

a. Le politique et l'économique

- En quel sens l'« économique » est-il aussi politique ?
- Le politique n'est-il que l'expression de l'économie ?
- La référence aux « contraintes économiques » est-elle, dans le gouvernement des hommes, autre chose qu'un alibi ?

b. Peut-on parler d'une science politique ?

- Tous les problèmes politiques sont-ils des problèmes d'organisation ?
- Peut-on légitimer rationnellement ses opinions politiques ?

 

c. Politique et vérité / mensonge

 

- Peut-il y avoir une vérité en politique ?
- Y a-t-il des vérités en politique ?
- La politique échappe-t-elle à l'exigence de vérité ?
- La politique échappe-t-elle à une exigence de vérité ?
- La vérité en politique.
- Peut-on séparer la politique de l'exigence de vérité ?
- Le mensonge d'État peut-il être légitimé ?

4. Guerre et politique


- La politique et la guerre
- La politique n'est-elle que la continuation de la guerre par d'autres moyens ?
- La guerre est-elle la continuation de la politique par d'autres moyens ?


V. Démocratie et citoyenneté


1. La démocratie

- La démocratie consiste-t-elle à demander l'avis de chacun sur tout ?
- La propagande politique est-elle un obstacle à l'exercice de la démocratie ?
- La démocratie peut-elle échapper à la démagogie ?
- Peut-on critiquer la démocratie ?
- Qu'est-ce qu'être démocrate ?
 

a. Les dangers de la démocratie
 

- Le pouvoir de la majorité et ses dangers


b. Démocratie et liberté

 

c. Démocratie et égalité
 

- En quel sens l'égalité entre les hommes est-elle la condition et la fin de la démocratie ?
- L'inégalité des hommes rend-elle impossible l'égalité des citoyens ?

2. La souveraineté du peuple
 

- En quoi le pouvoir du peuple serait-il légitime ?
 

a. Les dangers de l'opinion


3. La notion de citoyen

- Être citoyen, est-ce un droit ou un devoir ?
- L'inégalité des hommes rend-elle impossible l'égalité des citoyens ?
- Peut-on être citoyen du monde ?

 

a. L'exercice de la citoyenneté

 

4. L'Etat et le citoyen

- Faut-il distinguer le citoyen dans l'Etat et l'individu dans la société ?
- L'État doit-il éduquer les citoyens ?
- L'Etat a-t-il besoin de la mémoire des citoyens
 

Les dangers du despotisme


Date de création : 15/06/2006 @ 10:22
Dernière modification : 19/09/2017 @ 11:25
Catégorie :
Page lue 5420 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^