* *

Texte à méditer :  Soyez philosophe ; mais, au milieu de toute votre philosophie, soyez toujours un homme.
  
Hume
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La morale
N'oubliez pas de cliquer sur les liens des différentes problématiques, afin d'accéder à un choix de textes relatifs à cette problématique particulière.


- La morale est-elle une science ?
- La morale peut-elle être une science ?

- La morale peut-elle se réduire à un ensemble d'interdictions ?


 

- L'excuse souvent avancée : « Je ne fais de mal qu'à moi-même » est-elle moralement défendable ?
- L'indifférence peut-elle être un principe pour la morale ?
- Peut-on se donner comme règle morale de suivre la nature ?
- Qu'est-ce qui est respectable ?
- L'intérêt peut-il être une valeur morale ?

- La moralité consiste-t-elle à se contraindre soi-même ?
- Agir moralement, est-ce nécessairement lutter contre ses désirs ?

- Le sentiment du devoir accompli suffit-il à fonder la moralité de nos actions ?
- La morale est-elle affaire de principes ou d'expérience ?

- Y a-t-il des actes impardonnables ?
-
Pour agir moralement, faut-il ne pas se soucier de soi ?

 

a. Morale conséquentialiste (conséquentialisme) et morale déontologique (déontologisme)

 

 
- Peut-on dire qu'en matière de morale, c'est l'intention qui compte ?
- Peut-on dire qu'en matière de morale, c'est le résultat qui compte ?
- Est-ce l'intention qui fait la valeur morale de nos actes ?

 

 

- La fin justifie-t-elle les moyens ?

 

c. Morale et éthique

 

d. Faire le bien ; l'altruisme


- La question de l'euthanasie

 

- Peut-il être moral de donner la mort ?

 

2. Les fondements de la morale

 

- La morale a-t-elle besoin d'un fondement ?

 

a. Le souverain bien

b. L'intention

 

- Peut-on dire qu'en matière de morale, c'est l'intention qui compte ?
- Est-ce l'intention qui fait la valeur morale de nos actes ?

 

c. L'utilité commune

 

d. Morale et intérêt

 

- L'intérêt peut-il être une valeur morale ?
- N'est-on moral que par intérêt ?
- Le devoir s'oppose-t-il à l'intérêt ?
 

3. La connaissance morale ; la connaissance de la morale / du bien


- La morale s'apprend-elle ?
- Le sentiment moral peut-il être éduqué ?
- Faut-il savoir ce qui doit être pour bien juger de ce qui est ?
- Connaître rend-il meilleur ?
- Expliquer une conduite est-ce la justifier ?
- Pour pardonner il faut comprendre; mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?


a. Y a-t-il des vérités morales ?


- Peut-on s'accorder sur des vérités morales ?
- Y a-t-il une vérité en morale ?
- Y a-t-il des vérités morales ?
- Y a-t-il de la place pour l'idée de vérité en morale ?
- Un jugement moral peut-il relever de la vérité ?

 

b. Suffit-il de savoir ce qui est bien pour bien agir ?


- Suffit-il de savoir ce qui est bien pour bien agir ?
- Suffit-il de connaître le bien pour bien agir ?
- Suffit-il de savoir ce qui est bien pour agir moralement ?


c. Morale et expérience
 

 

- Écouter la voie de la conscience, est-ce écouter celle de la raison ?

 

a. La rationalité de la morale / des jugements de valeur

 

b. La morale stoïcienne
 

 

- Agir moralement, est-ce nécessairement lutter contre ses désirs ?

 
 
 

- Nier la liberté est-ce retirer toute signification à la morale ?
- La morale exige-t-elle que le bien coûte plus que le mal ?
-
N'est-on moral que par intérêt ?

 

7. Comportement éthique et jugement moral

 

 II. La morale est-elle absolue ou relative ?

 
- Y a-t-il des valeurs universelles ou toute valeur est-elle particulière ?
- L'action humaine peut-elle se passer de toute référence à une fin inconditionnelle ?
- Un problème moral admet-il une solution certaine ?
- Peut-on être sûr de bien agir ?

- Quelque chose peut-il jamais mériter qu'on lui sacrifie sa propre vie ?

 

1. L'universalité de la morale

2. La relativité des valeurs ; l'historicité des valeurs
 
 
 
- La morale est-elle objective ?
 
4. Les différents courants de la philosophie morale
 
- Y a-t-il plusieurs morales ?
- Y a-t-il une ou plusieurs morales ?

 

a. La morale utilitariste (au sens large)
 

b. Les morales du sentiment

La pitié, la sympathie
 

c. La morale kantienne (morale déontologique ou morale du devoir)
 

- La perversion de la morale kantienne

- Les critiques de la morale kantienne

-
La notion de respect


- Qu'est-ce qui est respectable ?
- Que faut-il respecter ?
- Faut-il aimer pour respecter ?
- Tout homme a-t-il droit au respect ?
-
Toutes les personnes ont-elles droit à un égal respect ?
- Pourquoi dois-je respecter la personne ?
- Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?
- Faut-il respecter en autrui le semblable ou l'être différent de nous ?
-
Qu'est-ce qui justifie le respect d'autrui ?
-
Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?
- Ne respectons-nous autrui qu'afin qu'il nous respecte ?
- Respecter l'autre, est-ce respecter en lui la personne humaine ?
- Doit-on respecter les méchants ?
- Faut-il respecter la nature ?
- Pour quelles raisons devrait-on respecter la nature ?
- Sur quoi le respect de la vie peut-il se fonder ?

 

d. La morale objectiviste d'Ayn Rand
 

 

- Nos convictions morales sont-elles le simple reflet des opinions de notre époque ?
- La morale est-elle une convention sociale ?
- L'obligation morale peut-elle se réduire à l'obligation sociale ?
- La politesse a-t-elle une valeur morale, ou bien n'est-elle qu'une convention sociale ?

- Le bien et le mal sont-ils des conventions ?

 
 
III. La conscience morale
 

- Qu'est-ce qui, en moi, me dit ce que je dois faire ?
- La conscience morale est-elle naturelle à l'homme ?

- Quelle origine assignez-vous à la mauvaise conscience ?

- La conscience morale n'est-elle que le résultat de l'éducation ?

- Le sentiment moral peut-il être éduqué ?
- Agir selon sa conscience, est-ce agir selon ses valeurs personnelles ?
- Écouter la voie de la conscience, est-ce écouter celle de la raison ?
- La conscience morale ne provient-elle que de l'épreuve de la faute ?


2. La conscience morale : légitimité et limites


- Sur quoi ma conscience morale fonde-t-elle sa légitimité ?
- La conscience morale ne provient-elle que de l'épreuve de la faute ?
- Peut-on dire que toute conscience est une conscience morale ?

- Qu'y a-t-il à reprocher à la bonne conscience ?
- Suffit-il d'avoir bonne conscience pour être innocent ?
- Peut-on échapper aux exigences de la conscience ?
- Peut-on être immoral sans le savoir ?
- Etre maître de soi, est-ce une visée illusoire ?
- La conscience peut-elle être un obstacle pour l'action ?


 
 
 

- Peut-on faire le mal pour le mal ?
- Peut-on vouloir le mal ?

- Peut-on aimer faire le mal ?

 

IV. Droit, morale et politique
 

1. Droit et morale
 

- Comment concevez-vous les rapports du droit et de la moralité ?
- Faut-il que le droit suive les moeurs ?
- Peut-on refuser d'obéir à la loi politique par respect pour la loi morale ?
- Désobéir, est-ce nécessairement mal agir ?
- Le fait de pardonner est-il contraire aux exigences du droit ?

- Le politique est-il en droit de faire abstraction de la morale ?
- Le respect du droit peut-il tenir lieu de morale ?
- Le droit et la morale ont-ils les mêmes fins ?
- Quand on se borne à exercer son droit, est-on, pour autant, en règle avec sa conscience ?
 

a. Ce que droit et morale ont en commun

b.
Ce qui différencie le droit de la morale

c. Le conflit entre normes morales et normes juridiques

d. Droit naturel et droit positif


- Peut-on refuser d'obéir à la loi politique par respect pour la loi morale ?
- Le respect du droit peut-il tenir lieu de morale ?

- La désobéissance à la loi peut-elle être un devoir ?
- Désobéir, est-ce nécessairement mal agir ?

- Ce que la morale autorise, l'Etat peut-il légitimement l'interdire ?

 

- Le droit naturel comme fondement du droit

- Le droit positif comme fondement du droit

 

 

- Quels rapports la politique entretient-elle avec la morale ?
- Dans quelle mesure la morale doit-elle prendre en compte la réalité politique ?
- Le politique est-il en droit de faire abstraction de la morale ?

- Peut-on agir moralement sans s'intéresser à la politique ?

 

3. Morale et société. L'ordre moral
 

  V. Morale et bonheur


- Peut-on en même temps prétendre à une vie morale et rechercher le bonheur ?
- Vivre selon des principes : est-ce une obligation morale ou une condition du bonheur ?
- Faire son devoir sans être heureux, est-ce toute la morale ?

- Suffit-il de remplir ses devoirs pour être heureux ?
- Suffit-il d'être moral pour être heureux ?

- Suffit-il d'agir moralement pour être heureux ?

 
 
 
 

- Une morale peut-elle être libre de tout lien avec une religion ?
- La morale peut-elle se passer de la religion ?
- Peut-on ne pas faire son devoir moral au nom de la religion ?

- La religion est-elle une condition nécessaire de la morale ?
 
 

- La morale a-t-elle un rôle à jouer dans les sciences ?
 

Conclusion

- L'homme peut-il vivre sans exigence morale ?

VIII. La morale et les autres notions du programme
 

1. Morale et science
 

- La morale a-t-elle un rôle à jouer dans les sciences ?

2. Autres

- L'histoire peut-elle nous donner des leçons de morale ?
- La satisfaction des besoins économiques est-elle un obstacle à la défense des valeurs morales ?
- Le travail a-t-il une valeur morale ?

- En quel sens peut-on parler de beauté morale ?

- La beauté est-elle un symbole de moralité ?
- Peut-on reprocher à une oeuvre d'art d'être immorale ?

 

 


Date de création : 18/11/2005 @ 11:50
Dernière modification : 27/04/2017 @ 08:42
Catégorie :
Page lue 8794 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^