* *

Texte à méditer :   Un peuple civilisé ne mange pas les cadavres. Il mange les hommes vivants.   Curzio Malaparte
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
L'origine du désir

 "Il y a […] toujours un écart entre l'objet du désir et sa cause, un trait ou un élément médiateur qui rend cet objet désirable. Dans la mélancolie, par exemple, il y a bien un objet du désir mais pas de cause. Pour le mélancolique, l'objet est bien là, mais manque le trait intermédiaire spécifique qui le rend désirable. C'est pour cette raison qu'il y a toujours au moins un peu de mélancolie dans tout amour véritable. Dans l'amour, ce n'est pas à proprement parler l'objet qui est privé de sa cause, mais plutôt la distance même entre l'objet et sa cause qui s'effondre. Et c'est d'ailleurs précisément ce qui distingue l'amour du désir : dans le désir […] la cause est distincte de l'objet ; dans l'amour, au contraire, les deux coïncident inexplicablement. Si j'aime magiquement l'aimé(e) pour lui ou elle-même, c'est que je trouve en lui ou en elle le point même à partir duquel je le ou la trouve aimable."
 
Slavoj Žižek, Fragile absolu. Pourquoi l'héritage chrétien vaut-il d'être défendu ?, 2000, tr. fr. François Théron, Champs essais, 2010, p. 35-36.

 
  "La sagesse populaire, lente à se mettre au courant quoiqu'elle s'enorgueillisse de posséder une longue mémoire, risque bien de continuer à croire que le besoin enfante l'invention, et que quand on veut on peut (d'abord « vouloir », ensuite « pouvoir »). La technologie semblait autrefois faite à l'image de cette sagesse, mais ce n'est certainement plus le cas aujourd'hui. Aujourd'hui, l'ordre ayant été inversé, c'est l'invention qui s'est avérée être mère des besoins ; quand on peut, on ne met jamais longtemps à vouloir…
  La réponse technologique précède les questions au lieu de les suivre. L'essentiel du « vouloir » vise à trouver les questions auxquelles les réponses sont déjà disponibles, et à faire en sorte que le plus de gens possible posent ces questions et soient aussi disposés à payer pour les réponses. Ce sont les innovations technologiques qui recherchent désespérément des applications, désireuses qu'elles sont d'être des solutions, mais bien en peine de trouver des problèmes auxquels pourraient correspondre ces solutions. Ceux qui les produisent ne savent que trop bien que la difficulté que rencontrent leurs produits (lire : leurs marchandiseurs) consiste à faire bien voir par leurs utilisateurs potentiels dépourvus de tout besoin ou désir de les posséder et de les employer. Les modes d'emploi nécessitent désormais de longs préambules persuasifs décrivant en détail ce pour quoi le produit peut être utilisé."


Zygmunt Bauman, La société assiégée, 2002, IV, tr. fr Christophe Rosson, Hachette Littératures, coll. Pluriel, p. 202.


Retour au menu sur le désir


Date de création : 30/09/2007 @ 14:39
Dernière modification : 04/05/2013 @ 15:52
Catégorie :
Page lue 3796 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^