* *

Texte à méditer :  Time is money.
  
Benjamin Franklin
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Bibliographie sur le vivant

  L'article "Le vivant" d'Anne Fagot-Largeault in dans les Notions de philosophie, I (Folio essais, 1997), constitue une excellente introduction à la réflexion sur le vivant. L'article "Vie" de Georges Canguilhem, dans l'Encyclopaedia Universalis, peut lui aussi faire office d'entrée en matière.
Autres ouvrages introductifs utiles : les deux recueils de textes commentés que sont l'Epistémologie de la biologie de Patrick Dupouey (Nathan, 1990) et La vie de Thierry Hoquet (GF-Flammarion, coll. Corpus, 1999).
  Les ouvrages les plus importants sont marqués d'une astérisque.

 

I. Histoire de la biologie
 

Trois ouvrages fondamentaux sortent du lot :

*F. Jacob : La logique du vivant. Une histoire de l'hérédité, Tel. Gallimard.
*E. Mayr : Histoire de la biologie. Diversité, évolution et hérédité, Fayard, 1989.
*A. Pichot : Histoire de la notion de vie, Tel. Gallimard, 1993.

Autres références :

Emile Guyénot, Les Sciences de la vie aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'idée d'évolution, Albin Michel, 1941. Coll. « L'évolution de l'Humanité ».

Jacques Roger, Les Sciences de la vie dans la pensée française au XVIIIe siècle, 1963, Paris, Colin, 1993.
J. Rostand : Esquisse d'une histoire de la biologie, 1945, Idées nrf.
André Giordan (sous la dir. de), Histoire de la biologie, 2 tomes, Lavoisier, 1987. Rééd. Tec & Doc, Petite collection d'histoire des sciences, 1993.
Gabriel Gohau, Biologie et biologistes, Magnard, 1978.
P.-H. Gouyon, J. Arnould, J.-P. Henry, Les avatars du gène, 1996, Belin.

 

II. Textes classiques (classés par ordre chronologique)

Aristote : Histoire des animaux, Des parties des animaux, De l'âme.
Descartes : Discours de la méthode, cinquième partie ; Traité de l'homme ;
Méditations métaphysiques, la sixième ; Traité des passions de l'âme, art. 1 à 16.
Buffon, Histoire naturelle, 1746-1789, Choix de textes dans l'édition Folio classique,  2007.
Diderot : Le Rêve de d'Alembert, Entretien avec d'Alembert, Lettre sur les aveugles, Pensées sur l'interprétation de la nature.
*Kant : Critique de la faculté de juger, 2ème partie.
Xavier Bichat : Recherches physiologiques sur la vie et la mort, GF.
J.-B. Lamarck : Philosophie zoologique, 1809, GF.
Comte : Cours de philosophie positive, leçons 40 à 45, Hermann, Paris 1975.
*Charles Darwin : De l'Origine des espèces, GF. Il est important de découvrir ce texte essentiel pour comprendre la théorie de l'évolution.
*Claude Bernard : Introduction à l'étude de la médecine expérimentale, 2ème partie, GF.
*Claude Bernard : Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Paris, Baillière. 2e édition 1885. Réimpr. avec une préface de G. Canguilhem, Vrin, 1966.
Le problème posé par la réflexion de Claude Bernard, c'est qu'elle est constamment contradictoire. On y voit par exemple développées des thèses mécanistes à côté de thèses vitalistes. À lire attentivement donc, et de manière critique.
Louis Pasteur, Pages choisies, introduction et commentaires par Ernest Kahane. Editions sociales, Messidor, coll. Les Classiques du peuple.
Bergson : La conscience et la vie, art., dans l'Energie spirituelle.
Bergson : L'Evolution créatrice, surtout les trois premiers chapitres.
Ces textes de Bergson sont à manier avec précaution, car si certaines idées ont gardé leur pertinence, nombre d'entre elles sont aujourd'hui totalement obsolètes et ne font que témoigner des préjugés de leur auteur et de sa grande incompréhension des théories biologiques (de manière générale d'ailleurs, Bergson n'a pas compris la science de son temps).
Kurt Goldstein : La structure de l'organisme, Gallimard. Texte capital qui a été lu attentivement par Canguilhem et Merleau-Ponty. Attention cependant, plusieurs des thèses qui y sont défendues ont aujourd'hui été invalidées par la biologie contemporaine (la neurobiologie notamment).
Merleau-Ponty : La structure du comportement, 1944, Quadrige, PUF.
Des indications intéressantes mais un peu fragmentaires se trouvent dans les cours de Merleau-Ponty du Collège de France sur la Nature, publiés sous le titre La Nature, dans la collection Traces écrites, au Seuil ; voir le cours de 1957-58, p. 169-259 et le cours de 1959-60, p. 263-351.
J. Von Uexküll, Mondes animaux et monde humain, 1956, rééd. Paris, Denoël, 1984.

III. Ouvrages contemporains
  

*Georges Canguilhem, La connaissance du vivant, Vrin.

 
Georges Canguilhem, Etudes d'histoire et de philosophie des sciences, Vrin, 5e éd. augmentée, 1983.
Attention cependant, car si le travail de Canguilhem est presque toujours d'une grande pertinence, certaines des interprétations qu'il développe (et qui sont extrêmement séduisantes) reposent sur des parti-pris idéologiques, ou tout simplement des erreurs de lecture vis-à-vis des oeuvres analysées (et parfois même ce qui ressemble à une simple absence de lecture).
François Dagognet, Le vivant, collection philosophie présente, Bordas. Destiné aux agrégatifs et publié en 1988, peut rendre de grands services.
Richard Dawkins, Le gène égoïste, 1976. LE best-seller de la biologie au XXe siècle, qui mérite, à ce seul titre, d'être lu. Important et stimulant par son caractère polémique. On peut aussi livre avec profit, toujours de Dawkins, Le phénotype étendu (1982), qui prolonge la réflexion du Gène égoïste.

François Duchesneau, Philosophie de la biologie, PUF, 1998.
Stephen Jay Gould, La structure de la théorie de l'évolution, Gallimard, nrf essais, 2006.
F. Jacob : Le jeu des possibles, Livre de poche.
Ernest Kahane, La Vie n'existe pas !, Editions rationalistes, 1962.
Francis Kaplan, Le paradoxe de la vie : La biologie entre Dieu et Darwin, La Découverte, 1995.
*Jean-Jacques Kupiec (sous la direction de), La vie, et alors ?, Paris, Belin, 2013.
*
D. Lestel, Les origines animales de la culture, 2001, Paris, Flammarion. Essentiellement le chapitre V consacré à la question de la subjectivité animale.
Richard C. Lewontin
: La triple hélice: Les gènes, l'organisme, l'environnement, 1998, tr. fr., Editions du seuil, 2003.
*Ernst Mayr, Après Darwin : La biologie, une science pas comme les autres, Dunod, 2006. Un recueil d'articles qui traitent, dans un style clair et de façon toujours stimulante (comme toujours chez Mayr), les principaux problèmes auxquels est confrontée la biologie.

Yves Michaud (sous la direction de), Qu'est-ce que la vie ?, 2000, Paris, Odile Jacob.
*Jacques Monod : Le hasard et la nécessité, Essai sur la philosophie naturelle de la biologie moderne, Points, Seuil, voir surtout les chapitres 1, 2, 7 et 8.
Alain Prochiantz, Qu'est-ce que le vivant ?, Seuil, 2012.
*Christian Sachse, Philosophie de la biologie : Enjeux et perspectives, 2011, Presses polytechniques et universitaires romandes.
Si vous lisez l'anglais, un ouvrage de référence (collectif lui aussi), essentiel pour comprendre les enjeux de la réflexion biologique contemporaine : *Elliot Sober, Conceptual issues in evolutionary biology, 2e edition, MIT Press, 1994. On peut en compléter la lecture par un autre recueil d'articles : The Philosophy of Biology, par David L. Hull et Michael Ruse, Oxford University Press, 1998.
  Enfin, pour mêler plaisir et réflexion, vous pouvez vous reposer en lisant les ouvrages de Stephen Jay Gould, biologiste et vulgarisateur de premier plan. Tous sont immédiatement accessibles, pleins d'humour et de pertinence. S'il ne faut en retenir que deux : Le pouce du panda (Le Livre de Poche) et Le sourire du flamand rose (Éditions du seuil).

 

Retour au menu des bibliographies


Date de création : 26/11/2005 @ 23:07
Dernière modification : 23/07/2013 @ 10:23
Catégorie :
Page lue 2554 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^