* *

Texte à méditer :  Deviens ce que tu es.
  
Pindare
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Physique et biologie
  "La biologie est l'étude des choses complexes qui donnent l'apparence d'avoir été conçues pour un but. La physique est l'étude des choses simples qui ne nous amènent pas à invoquer un dessein [design]. [...]
  [Dire] que la physique est l'étude des choses simples [...] peut sembler étrange au premier abord. La physique semble être un sujet compliqué, parce que les idées de la physique sont pour nous difficiles à comprendre. Nos cerveaux ont été conçus pour comprendre la chasse et la cueillette, l'accouplement et l'éducation des enfants : un monde d'objets de taille moyenne, se mouvant dans trois dimensions, à des vitesses modérées. Nous sommes mal équipés pour comprendre le très petit et le très grand ; les choses dont la durée est mesurée en nanosecondes ou en milliards d'années ; les  particules qui n'ont pas de position ; les forces et les champs que nous ne pouvons pas voir ou toucher, que nous connaissons seulement parce qu'ils ont une incidence sur les choses que nous pouvons voir ou toucher. Nous pensons que la physique est complexe, car il est difficile pour nous de la comprendre, et parce que les livres de physique sont pleins de mathématique compliquée. Mais les objets que les physiciens étudient restent fondamentalement des objets simples. Ce sont des nuages de gaz ou de minuscules particules, ou des grumeaux de matière uniforme comme les cristaux, avec des structures atomiques répétées presque indéfiniment. Ils n'ont pas, du moins selon les normes biologiques, de parties
compliquées. Même les grands objets physiques comme les étoiles se composent d'un nombre plutôt limité de parties, disposées de façon plus ou moins désordonnée. Le comportement des objets physiques non biologiques est si simple qu'il est possible d'utiliser le langage mathématique pour le décrire, ce qui explique pourquoi les livres de physique sont pleins de mathématique. [...]
  Est-ce nier que les êtres vivants obéissent aux lois de la physique ? Certainement pas. Il n'y a aucune raison de penser que les lois de la physique sont violées par la matière vivante. Il n'y a rien de surnaturel, pas de « force vitale » rivalisant avec les forces fondamentales de la physique. Il est vrai que si vous essayez d'utiliser les lois de la physique de façon naïve, pour comprendre le comportement d'un corps vivant dans son ensemble, vous constaterez que vous n'allez pas très loin. Le corps est une chose complexe avec de nombreux éléments constitutifs, et pour comprendre son comportement, vous devez appliquer les lois de la physique à ses parties, et non à l'ensemble. Le comportement de l'organisme dans son ensemble émergera alors comme une conséquence des interactions entre les parties."

 

Richard Dawkins, L'horloger aveugle, 1986, Penguin Books, 2006, p. 1, p. 2 & p. 10, tr. fr. Pierre-Jean Haution.


Retour au menu sur la science


Date de création : 22/01/2011 @ 18:57
Dernière modification : 06/06/2012 @ 16:30
Catégorie :
Page lue 2439 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^