* *

Texte à méditer :  Deviens ce que tu es.
  
Pindare
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Southern soul versus northern soul
Pour les puristes, la soul est sudiste dans son essence. Bien qu'Atlantic Records, la maison de disques qui a donné naissance au genre (fondée en 1947 par Ehmet Ertegun) soit basée à New York, et que les studios Atlantic soient situés 1290 Avenue of the Americas dans cette même ville, c'est avec des artistes issus des régions du Sud des Etats-Unis qu'est née la "soul music" (il existe bien sûr des exceptions, comme Solomon Burke, né à Philadelphie. Toutefois, les artistes "nordistes" ont tous été influencés par le revival sudiste des années 1950). Ainsi, trois villes résument à elles seules une grande partie de l'histoire de la soul : Memphis, Macon et Muscle Shoals.
Malgré tout, il serait stupide de rejeter ce que l'on a appelé la "soul nordiste" (northern soul), et de la ramener à une simple forme de "pop music". On ne peut pas évoquer la soul sans faire référence à la Motown.
La soul naît en fusionnant des éléments de gospel et de rhythm & blues. Nombreux sont ceux, parmi les grands chanteurs/chanteuses de soul, à avoir fait leurs classes dans les églises (Sam Cooke, Solomon Burke, Aretha Franklin, Mavis Staples, Bobby Womack, James Carr, Al Green, etc.).

Suite de l'article en phase d'écriture...

La Southern soul, c'est ça :


La Northern soul, c'est ça :


Date de création : 04/02/2011 @ 10:43
Dernière modification : 21/05/2011 @ 15:14
Catégorie :
Page lue 2472 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^