* *

Texte à méditer :  Car quoi de plus excusable que la violence pour faire triompher la cause opprimée du droit ?  Alexis de Tocqueville
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La foi

  "Mais, qui que tu sois, toi qui ne veux rien croire sans le voir, c'est entendu : les corps présents, tu les vois avec les yeux de ton corps ; tes vouloirs et tes pensers du moment, tu les vois, parce qu'ils sont dans ta conscience, avec cette conscience ; mais, dis-moi, je t'en prie : les sentiments de ton ami à ton égard, avec quels yeux les vois-tu ? Nul Sentiment n'est perceptible aux yeux du corps. Verrais-tu donc encore avec ta conscience ce qui se passe dans la conscience d'un autre ? Et si tu ne le vois pas, comment se fait-il que tu paies de retour la bienveillance de ton ami, puisque tu ne crois pas ce que tu ne peux voir ? Tu vas me dire, peut-être, que les sentiments de l'autre, tu les vois à travers ses actes. Fort bien : ce sont des actes que tu vois, des paroles que tu entends ; quant aux sentiments de ton ami qui ne peuvent se voir ni s'entendre, tu y crois. Ils n'ont ni couleur ni forme pour s'imposer aux yeux, ni son ni mélodie pour se glisser dans les oreilles ; ils ne sont pas non plus les tiens, que tu les perçoives à ce que ressent ton pauvre cœur. Il ne reste donc qu'à croire, sans voir, ni entendre, ni percevoir intérieurement, si tu ne veux pas, dans ta vie, rester délaissé sans aucune amitié ou laisser sans retour l'affection que l'on te porte. […]
  À supposer que, dans les relations humaines, on supprime cette foi, qui ne se rend compte du désordre, de l'horrible confusion qui s'ensuivrait ? Si je ne dois pas croire ce que je ne vois pas, comment trouver un amour qui réponde au mien, puisque l'amour est, de soi, invisible ? Et comme l'amitié n'est qu'un amour réciproque, c'en est fait de toute amitié ; quelle marque en pourra-t-on recevoir d'un autre, si l'on ne croit jamais qu'il vous l'a donnée ?"

 

Saint Augustin, De la foi aux choses qu'on ne voit pas, Ve siècle, Desclée de Brouwer, 1951, p. 317.


 

  "FOI. La foi, c'est la certitude de l'être qui est dans l'amour, lorsqu'elle devient explicitement consciente.
  La foi est en outre la certitude de l'être devenant active dans l'action inconditionnelle. [...]

  La foi [...] n'est pas voulue, je veux à partir d'elle. Elle n'est pas prouvée, mais elle se conçoit à chaque fois selon une objectivité spécifique de pensée ou d'image ; si elle s'éclaire, elle se trouve sur la voie d'une généralité[1].
  Il faut interroger la foi sur ce qu'elle croit et ce à quoi elle croit. Subjectivement, la foi est la façon dont l'âme est certaine de son être, de son origine et de sa fin sans posséder des concepts suffisants. Objectivement, la foi énonce un contenu, qui reste en tant que tel incompréhensible en lui-même et qui, réduit à son objectivité, disparaît.
  a) Ce à quoi l'on croit. Dans sa manifestation, la foi ne croit pas quelque chose, mais à quelque chose. Elle n'a pas de connaissance incertaine d'un objet, comme par exemple l'idée qu'il y aurait quelque chose qui ne serait pas visible ; elle est bien plutôt la certitude de l'être dans la vie présente [...] Loin de se fier à un savoir incertain pour abandonner ce monde au profit d'un au-delà, elle reste dans le monde où elle perçoit ce à quoi elle peut croire en relation avec la transcendance. C'est ainsi que je crois en un être humain et à des données objectives qui sont à mes yeux la manifestation d'une idée à laquelle je participe : patrie, mariage, science, profession. [...] Dans un monde en train de sombrer, il reste l'amour d'existence à existence, pauvre parce que sans espace dans la réalité empirique, mais puissant parce qu'il est toujours origine de la certitude de l'être. [...]
  Sur le fond de la foi dans l'idée et dans l'existence se développe la foi dans la transcendance. […]
  b) Ce qu'est la foi. La foi m'échappe lorsqu'elle devient rationnellement certaine et contraignante. Si j'ai un savoir fondé sur des raisons, je ne crois pas. […] La foi n'est donc pas authentique lorsqu'elle se présente comme objectivement certaine. […] La foi s'accomplit en faisant ses preuves en tant que force de l'existence.
  Ce que je crois, et qui me parle en termes objectifs, je le suis par mon être-moi, ni passivement, ni objectivement, ni uniquement comme quelque chose que je reçois, mais comme étant mon essence dont je me sais responsable, bien que je ne puisse pas me forcer à croire par la volonté ou l'entendement.
  La vérité de ma foi dans son objectivation, ma conscience morale la met à l'épreuve en fonction de la situation historique […]
  La foi est confiance en tant qu'espoir indestructible. En elle la conscience de l'incertitude de toute chose dans le monde phénoménal se dissout dans la confiance qu'elle met dans le fondement de l'être. La certitude de l'être qui s'accomplit en elle se sait face à la transcendance, sans qu'aucun lien sensible, empirique, avec elle puisse prétendre à la vérité.
  c) Foi active. En tant que certitude de l'être, elle est à l'origine de l'action inconditionnelle, elle est historicité.
  Dans l'action, [...], la foi, c'est être prêt à tout supporter, en elle, l'activité orientée vers des buts précis peut ne faire qu'un avec la certitude de faire ce qui est vrai, même si tout échoue. L'impossibilité de connaître scientifiquement la divinité me donne la paix et m'incite à faire tout ce que je peux, tant que c'est possible."

 

Karl Jaspers, Philosophie, 1932, Springer Verlag, 1986, p. 482-483.


[1] L'élucidation des supports imagés, ou narratifs de la foi (récits bibliques, symboles, paraboles) débouche sur l'intelligence philosophique qui substitue le concept (généralité) à l'image.

 

Retour au menu sur la raison et la croyance

 

Retour au menu sur la religion
 

Retour au menu sur la vérité


Date de création : 02/06/2014 @ 14:55
Dernière modification : 02/06/2014 @ 14:55
Catégorie :
Page lue 5206 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^