* *

Texte à méditer :  Il n'est pas contraire à la raison de préférer la destruction du monde à une égratignure de mon doigt.  David Hume
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La défense du géocentrisme

  "Il n'y a personne qui, se fiant à ses sens ou étant instruit tant soit peu de la physique, pensera jamais que la Terre, pesante de son propre poids et lourde de sa masse, titube haut et bas autour de son propre centre et du centre du Soleil ; car à la plus légère secousse de la Terre, nous verrions jetées bas cités et forteresses, villes et montagnes. Un certain courtisan aulique, quand un astrologue de la cour soutenait l'idée de Copernic devant le duc Albert de Prusse, dit en se tournant vers le serviteur qui versait le vin de Falerne : « Prends soin que la carafe ne se renverse pas.» Car si la Terre était en mouvement, ni une flèche tirée vers le haut ni une pierre abandonnée du sommet d'une tour ne tomberaient à la verticale, mais en avant ou en arrière [...]. Enfin, toutes choses en trouvant des lieux qui conviennent à leurs natures y demeurent, ainsi que l'écrit Aristote. Donc, comme il a été attribué à la Terre un lieu qui convient à sa nature, on ne peut pas la faire tournoyer par un autre mouvement que le sien propre."

 

Jean Bodin, Universae naturae theatrum, 1596, Livre V, p. 582-583.

 

Retour au menu sur le monde

 


Date de création : 13/11/2022 @ 14:00
Dernière modification : 22/11/2022 @ 10:43
Catégorie :
Page lue 76 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^