* *

Texte à méditer :   De l'amibe à Einstein, il n'y a qu'un pas.   Karl Popper
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Une cosmologie scientifique est-elle possible ?

  "Quant à notre système planétaire, la connaissance exacte que nous possédons de sa constitution actuelle peut donner quelque solidité à nos conjectures sur le mode de sa formation. Mais, au contraire, malgré les précieuses observations d'Herschel et de ses successeurs sur la comparaison des nébuleuses et sur les mouvements relatifs des étoiles doubles, malgré même ) 'ingénieuse méthode si heureuse­ment préparée par M. Savary pour utiliser plus tard ce dernier genre d'observations de manière à obtenir une première approximation certaine des éléments astronomiques de quelques étoiles, on ne peut se dissimuler que l'astronomie sidérale, comparée à notre astronomie solaire, est encore tout à fait dans l'enfance et ne saurait offrir aucun point d'appui positif à ces spéculations sur les états antérieurs de l'univers. Toute tentative à cet égard me paraît donc aujourd'hui extrêmement prématurée, puisque les phénomènes nous manquent pour confirmer ou pour infirmer la justesse des conjectures qui peu­vent être formées, et qui, pour ce motif ne sauraient avoir encore aucun caractère scientifique : laissons-les provisoirement se disputer les unes aux autres le domaine de la pure imagination. Comment oserions-nous conjecturer avec quelque confiance sur la formation de l'univers lorsque nos connaissances réelles à ce sujet sont encore si peu, avancées que nous ignorons même complètement jusqu'ici s'il existe en effet un univers dans la rigoureuse acception du terme, c'est-à-dire, si tous les grands corps naturels forment réellement un système unique, et, non pas un certain nombre, peut-être fort grand, de systèmes partiels entièrement indépendants les uns des autres ?"

 

Auguste Comte, "Premier mémoire sur la cosmogonie positive", 1835, in Écrits de jeunesse (1816-1828). Suivis du Mémoire sur la cosmogonie de Laplace (1835), EHESS, 1995, p. 588.

 

Retour au menu sur le monde

 


Date de création : 14/11/2022 @ 17:14
Dernière modification : 14/11/2022 @ 17:14
Catégorie :
Page lue 53 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^